Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 16:50
"INFERNO" est l'un des moment fort du festival d'Avignon. Composé d'une série de tableaux sans parole, RomeoCastellucci met en scène différents symboles d'une violence émotionnelle à la hauteur de la majestueuse cour d'honneur du Palais des papes. Des enfants enfermés dans un cube en verre, des chiens se jetant sur le metteur en scène, des enregistrements d'accidents de la route, un piano qui brûle et une foule de morts vivants reproduisant le saut de l'ange. La lenteur et le silence ne fait qu'amplifier ce malaise que ressent le spectateur, celui de se sentir fragile. Le symbole devient parfois gratuit comme lorsque qu'un Andy Warhol apparaît à la fin de la pièce. Mais l'intérêt n'est pas de chercher à créer un lien entre toutes ces images, mais de se laisser à une vision onirique sans chercher une interprétation.

Pour visionner en ligne le spectacle, c'est ici.

"INFERNO", premier volet de "Inferno, Purgatorio, Paradiso", trilogie librement inspirée de la Divine Comédie de Dante, par la Societas Raffaello Sanzio, mise en scène Romeo Castellucci. Au festival d'Avignon, dans la Cour d'honneur du Palais des Papes.










Repost 0
Published by mouvement - dans théatre
commenter cet article

Mouvement

  • : M-O-U-V-E-M-E-N-T
  • : danse contemporaine, arts vivants d'ici et d'ailleurs
  • Contact

Recherche